Ghostwriting

"Je suis le spectre du Net, la main discrète qui rédige vos contenus optimisés pour le Web." 
redactrice-web-magali-laguillaumie-i-scribe-web
Magali Laguillamie
Rédactrice Web - ghost writer

Ghostwriting, la rédaction de contenus pour le Web ferait-elle tourner les tables ?

Le ghost writer ou écrivain de l’ombre existe depuis de nombreux siècles comme en atteste l’expression « nègre littéraire » apparue dans le langage usuel dès le XVIIIe siècle. 

Notre célèbre Pierrot de la comptine a régulièrement prêté sa plume à de célèbres auteurs — comme Shakespeare ou Alexandre Dumas père — afin qu’ils offrent au monde bien plus qu’un mot. Cet usage s’est ensuite démocratisé vers d’autres sphères, en particulier dans le monde numérique.

Publier régulièrement des articles, lorsque que ce n’est pas notre tasse de thé et que l’on doit gérer notre entreprise de A à Z demande d’étirer le temps. Or, nous le savons, le temps est assassin, et une journée ne fera toujours que 24 heures.

Dans quel cas est-il judicieux de faire appel à un rédacteur fantôme plutôt que de le laisser apposer sa griffe sur votre site ?

Magali est une personne de grande sensibilité, ce qui permet de réaliser avec elle un travail de très haut gamme. Je ne saurais que conseiller ses compétences.
Un client Ghostwriter

Une définition du ghostwriting pour la rédaction de contenu Web

Ce terme anglais « ghostwriter » définit que le rédacteur écrira pour vous un contenu sur lequel vous apposerez votre signature.

Comme le confirme la définition du dictionnaire en ligne Le Robert, le prête-plume tapi dans l’ombre est la « Personne chargée d’écrire anonymement un ouvrage signé par quelqu’un d’autre. » Dans le domaine de l’écriture Web, cette définition s’applique aux articles, livres blancs, à tout contenu que vous aurez parafé de votre seing.

Si vous livrez à ce dernier des idées, des notes, la mise en forme s’apparentera à de la réécriture et non à une composition de l’ombre. Mais attention, lorsqu’aucun auteur n’est mentionné, votre rédacteur, ghost writer ou non, conserve ses droits moraux dès lors qu’il apporte ses idées, sa sensibilité, encore plus lorsqu’il vous assiste dans la construction de votre stratégie de contenus.

En effet, d’un point de vue légal, le droit d’auteur ne s’applique que lorsque celui-ci crée un contenu : « l’auteur d’une œuvre de l’esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d’ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d’ordre patrimonial », conformément à l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle.

Quels contenus peut rédiger votre spectral rédacteur ?

Tout de même fait de chair et d’os, le ghost writer peut heureusement pianoter, en votre nom, différents contenus :

  • articles de blog ou techniques ;
  • pages professionnelles de votre site ;
  • livres blancs et ebook ;
  • fiches produits ;
  • newsletters.

En bon ectoplasme, il sait façonner vos cas clients, le script de vos vidéos et podcasts, la légende et la alt de vos images, les textes qui illustreront vos infographies. Sa plume se prête à tous les exercices nécessaires à la visibilité de votre enseigne sur la Toile.

Vous pouvez également demander à votre prête-plume de composer les textes de vos publications sur les réseaux sociaux bien que ce travail soit habituellement réservé aux community managers.

Pourquoi faire appel au ghostwriting pour la rédaction de vos contenus ?

Avant de vous répondre, posons-nous la question de la nécessité de confier ce labeur à un rédacteur tout court.

Que vous choisissiez de « ghostwriter » vos contenus ou non, les raisons d’une collaboration pour la création de vos contenus peuvent être diverses :

  • Taquiner la plume n’a jamais été votre fort, vous préférez les maths et les fonctions.
  • Les journées de 24 h sont à peine suffisantes pour la gestion de votre entreprise et de vos projets professionnels et personnels.
  • Vous manquez de temps pour découvrir toutes les subtilités du référencement naturel et pour définir votre stratégie éditoriale.

En faisant appel à un professionnel de la rédaction Web, vous gagnez :

  1. du temps et de l’argent ;
  2. du contenu qualifié adapté à votre cible ;
  3. du contenu optimisé pour les moteurs de recherche.

Je reviendrais vous hanter dans une autre page afin de vous entretenir des bénéfices nombreux qu’une collaboration avec un rédacteur Web peut apporter à votre site et à vos objectifs : optimisation SEO, stratégie marketing, notoriété… Revenons plutôt sur les bénéfices de vous adjoindre les bonnes grâces d’un tel esprit frappeur… de l’ombre.

Votre nom en fin d’article :

  • Rassure vos clients.
  • Renforce votre crédibilité auprès de vos lecteurs.
  • Consolide votre image de marque.

Le ghostwriting représente-t-il un sacrifice pour votre rédacteur ?

Lorsque votre prête-plume génère la structure, les idées et les transpose comme une dentelle fine et légère qui épouse votre site, il répond à la requête de votre cible et déclenche l’action que vous visiez. Toutefois, il ne peut mettre son talent en avant, et c’est un manque à gagner dans sa propre communication.

Rédiger comme une créature éthérée et discrète de la Toile ne lui permet donc pas de mettre en avant ses compétences et de décrocher de nouveaux lieux de hantise. Bien évidemment, il s’attend, si vous êtes pleinement satisfait, à ce que vous le recommandiez, mais il perd lui-même en visibilité sur le Web.

De plus, même si sa plume excelle dans votre domaine, il ne peut faire reconnaître son expertise sans vous trahir. C’est pourquoi la rédaction fantôme aura un coût plus élevé.i

En tant que client d’un ghost writer, vous prenez vous-même quelques risques :

Si vous désirez du contenu ghostwriter, le rédacteur devra impérativement vous proposer un contrat qui listera ses obligations et les vôtres quant à l’usage et la diffusion des textes livrés.

Par ailleurs, n’oubliez pas de vous reporter aux conditions générales de vente de votre professionnel de l’écrit, elles vous permettront de savoir comment votre rédacteur vous laisse disposer de ses droits d’auteurs.

Vous pouvez consulter l’ensemble des fiches techniques disponibles sur culture.gouv.fr pour mieux appréhender toutes les subtilités du droit d’auteur.

Résumé